Institut Français au Liban
Deir El Qamar

Facebook Twitter

Du Chouf à la Bretagne, il n’y a qu’un… fil !

 

Breton ou pas, il est une spécialité dans le Chouf que le touriste curieux sera pour le moins surpris de découvrir : la dentelle bretonne ! Hé oui, une pratique importée par les religieuses de la congrégation de Saint Joseph de l’Apparition qui se sont installées dans le Chouf dès 1860. Certaines étaient bretonnes (il existe un couvent à Plouguenast, dans les Côtes d’Armor) et initient alors les habitantes à la broderie traditionnelle. A leur tour, ces nouvelles dentellières vont transmettre à leurs descendantes cette pratique, qui incarne aujourd’hui une véritable micro-économie.

Nombreuses sont en effet les femmes qui, à Deir El Qamar comme dans le reste du Chouf, pratiquent, en plus de leur travail, la dentelle bretonne (parfois également nommée crochet). Vendues à bon prix aux riches touristes du golfe persique venues l’été dans cette région particulièrement agréable lorsque la température grimpe et dont le patrimoine architectural et naturel ne lasse pas de séduire,  leurs productions deviendront robes de mariées ou riches parures pour soirées élégantes.

Loin d’être anecdotique, la dentelle bretonne peut potentiellement incarner un véritable fil conducteur en matière de coopération territoriale. Lors de sa visite dans le cadre de la formation organisée au Liban par l’Institut Européen des Politiques Publiques, Piero Rainero, adjoint au Maire de la ville de Quimper, s’est en effet montré particulièrement intéressé par cette pratique empirique bien coutumière des Finistériens, que le Maire de Deir El Qamar, Monsieur Antoine Boustany s’est chargé de lui décrire par le menu. De retour dans ses contrées, il s’en est fait l’écho auprès de ses administrés, à tel point que le journal local (Le Télégramme) a dédié un article sur la broderie bretonne dans le Chouf. Gageons que les élus français et libanais ne perdront pas le fil, et que ces accointances transfrontalières ne resteront pas lettre morte.

Légende photo : Antoine Boustany (Président de la Municipalité de Deir El Qamar) et Piero Rainero (Adjoint au Maire de Quimper chargé des relations internationales) devant l’une des boutiques de « dentelle brutton » de Deir El Qamar.

Lire l'article sur la dentelle bretonne dans le Chouf publié sur latitudefrance.com : http://www.latitudefrance.org/La-dentelle-bretonne-developpee-au-Liban 

> Coopération territoriale, ONG & Gouvernance / Tous les événementsCommenter cet évenement

Ajouter un commentaire

En vous inscrivant sur le site de l’Institut français, vous pourrez laisser des commentaires et retrouver des informations personnalisées.

Vous ne pouvez pas poster de commentaire.