Institut Français au Liban
Deir El Qamar

Facebook Twitter

Coopération territoriale : Rencontre entre élus français et élus du Chouf

Coopération territoriale : Rencontre entre élus français et élus du Chouf
 

Vendredi 27 janvier, une délégation d'élus territoriaux français s'est rendu dans le Chouf pour une journée découverte de la région, dans le cadre d'une formation organisée au Liban par l'Institut d'Etudes Publiques Européennes. Après la visite du Palais de Beiteddine et un passage dans la réserve de cèdres de Masser El Chouf, ils se sont rendus à l'Institut français de Deir El Qamar. Expert local dans la mise en réseau d'acteurs, qui a été à l'initiative d'une rencontre avec les élus de la région.

reunionok72

Des échanges nourris

Antoine Boustany, Président de la Municipalité de Deir El Qamar, et Roger Ashi , Président de la Municipalité de Mokhtara et de la Fédération des Municipalités du Haut Chouf ont ainsi exposé durant plus d'une heure les projets de leurs communes respectives et les problématiques auxquelles ils sont confrontés. De nombreuses questions ont été posées par les représentants français, relatives aux infrastructures, aux aménagements touristiques, aux déterminants démographiques, culturels et sociaux de cette région montagnarde, creuset de l'histoire politique et administrative du Liban.

Des pistes de coopération possibles ont été esquissées par les élus locaux : valorisation des patrimoines naturels et architecturaux exceptionnels de la région avec un soutien aux projets éco-touristiques, amélioration des réseau d'eau et d'assainissement à Deir El Qamar, création de laboratoires d'entreprise à Mokhtara, avec soutien aux micro-crédits et à la petite économie dans les domaines du commerce, de l'artisanat, et de l'agriculture : "L'idée est bien, pour ces municipalités dont les budgets avoisinent les 100 millions de Livres libanaises (environ 50 000 euros) de travailler modestement, sur des projets à petite échelle. Car ce sont ces projets qui marchent !", indique ainsi Roger Ashi, Président de la Municipalité de Mokhtara et de la Fédération des Municipalités du Haut Chouf. De quoi nourrir les réflexions de ses homologues français.

A gauche, Gérard Roux, Maire de Saint-Hilaire-de-Brethmas et membre du Conseil Général du Gard, et à droite Roger Ashi, Président de la Fédération des Municipalités du Haut-Chouf

Des liens à tisser...

Au final, les échanges nourris, riches et conviviaux, ont permis à chacun de mieux apprécier la réalité du terrain, et faire parfois des découvertes étonnantes. C'est ainsi qu'un fil (de soie !) relie par exemple Deir El Qamar au pays Bigouden, à travers la dentelle bretonne très largement pratiquée par les femmes deirotes, mais aussi par de nombreuses femmes dans le Chouf. Loin d'être anecdotique, cette activité micro-économique permet aux foyers d'acquérir un complément de revenus intéressant, puisque la production locale est ensuite vendue dans les pays du golfe persique pour fabriquer parures et robes de mariées. Un argument auquel Piero Rainero, Adjoint au Maire de la ville de Quimper, a été particulièrement sensible.

De gauche à droite : Anne-Dominique Chouteau, Directrice de l'IF-DEQ, Antoine Boustany, Président de la Municipalité de Deir El Qamar, et Piero Rainero, Adjoint au Maire de Quimper, devant une boutique de "dentell brutton" deirote, malheureusement fermée à cette heure de la journée.

Echanges de coordonnées, confrontations d'expériences, photographies, cette rencontre placée sous le signe de la convivialité a démontré une fois de plus le dynamisme et la sincérité des relations d'amitié qui unissent la France et le Chouf.

> Coopération territoriale, ONG & Gouvernance / Tous les événementsCommenter cet évenement

Ajouter un commentaire

En vous inscrivant sur le site de l’Institut français, vous pourrez laisser des commentaires et retrouver des informations personnalisées.

Vous ne pouvez pas poster de commentaire.